Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

Discussion à Vilnius des positions de la Lituanie et de la France sur les questions de l’agenda de l’Union européenne

Créé 2020.09.29 / Mis à jour: 2020.09.29 18:24
    Discussion à Vilnius des positions de la Lituanie et de la France sur les questions de l’agenda de l’Union européenne

    Le 29 septembre, le vice-ministre lituanien des Affaires étrangères Albinas Zananavičius a rencontré Clément Beaune, Secrétaire d’État auprès du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, venu en Lituanie avec la délégation du Président Emmanuel Macron.

    Lors de la rencontre, les positions de la Lituanie et de la France ont été discutées sur les questions essentielles de l’agenda de l’Union européenne (UE) : le redressement de l’économie européenne, la lutte contre le réchauffement climatique, les négociations avec le Royaume-Uni, la centrale nucléaire non sûre d’Astraviets.

    Le vice-ministre A. Zananavičius a souligné le fait que la situation de pandémie a une nouvelle fois révélé qu’il est nécessaire de supprimer les obstacles restant dans le marché intérieur de l’UE, notamment dans le secteur des services. Les 1er et 2 octobre, le Conseil européen devrait donner un mandat clair pour ce travail.

    Les représentants lituanien et français ont abordé les objectifs de réduction des émissions à atteindre avant 2030. A. Zananavičius a souligné que la Lituanie regarde de manière responsable la mise en œuvre des objectifs pour le changement climatique, convenus au niveau de l’UE, et encourage la Commission européenne à préparer une analyse d’impact complète, où seraient expliqués l’impact des objectifs proposés sur les États membres de l’UE et leurs secteurs économiques ainsi que les sources de financement des mesures prévues. Il est très important que soient prévues des mesures pour contrôler l’entrée sur le marché de l’UE des producteurs polluants ou non sûrs en provenance des pays tiers.

    Dans les négociations avec le Royaume-Uni sur les futures relations, la Lituanie appelle à maintenir l’unité européenne et poursuivre des négociations constructives pour un accord large et global.

    Le vice-ministre A. Zananavičius a appelé la France à continuer à contribuer au règlement de la question de la centrale nucléaire biélorusse non sûre. Le soutien de la France, qui a une très grande expérience en matière de développement de la technologie nucléaire, est très important pour mettre en œuvre les recommandations des tests de stress de l’UE en Biélorussie.

    Recevoir la lettre d’information