Coopération au développement et soutien à la démocratie

Créé 2014.01.27 / Mis à jour: 2014.02.11 19:06

Information générale

Politique de coopération développée est une partie de la politique étrangère indissociable de tous les pays développés, par laquelle on veut parvenir à la paix, stimuler la croissance économique et la stabilité sociale dans le monde, diminuer les inégalités entre les pays développés et les pays en voie de développement, intégrer les pays en développement dans l’économie mondiale.

La Lituanie, devenue membre de l’Union Européenne le 1 mai 2004, fait partie, avec les autres nouveaux membres, de la communauté internationale des donateurs. D’un pays destinataire des aides et subventions, la Lituanie est devenue un pays donateur.

L’objectif de la politique de coopération au développement de la Lituanie est de soutenir, sans partialité, le développement harmonieux, humain et social des états partenaires. La protection des droits de l’homme, de la démocratie, de la suprématie des lois, de la parité et d’une bonne gestion est une partie indissociable de cette politique, et souvent la première condition pour la réalisation des objectifs de la politique du développement de la coopération.

Objectifs du développement du millénaire

Actuellement, plus d’un milliard de personnes dans le monde vivent dans une misère absolue, avec le revenu journalier inférieur à 1 dollar. Chaque jour, plus de 16 mille enfants, n’ayant pas atteint leur cinquième anniversaire, meurent de famine et de misère: un enfant toutes les cinq secondes. 852 millions de personnes au monde sont continuellement sous-allimentées. La malnutrition prédétermine les maladies ou la mort prématurée de chaque troisième personne dans le monde. Le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme emportent plus de 6 millions de vies par an.

En 2000, lors su Sommet du millénaire des Nations Unies, 189 états du monde, y compris la Lituanie, ont adopté les objectifs du millénaire pour le développement et se sont engagés à les atteindre jusqu’en 2005, en intégrant les pays en développement dans le processus de globalisation.

Objectifs du millénaire pour le développement:

  • réduire de moitié la misère et la pénurie dans le monde
  • assurer l’instruction élémentaire générale
  • assurer la parité entre les hommes et les femmes
  • réduire de deux tiers la mortalité des enfants de moins de 5 ans
  • réduire des trois quarts la mortalité des femmes à la suite d’accouchement
  • arrêter la propagation du VIH/SIDA et autres maladies contagieuses
  • assurer le développement harmonieux de l’économie et de l’environnement
  • développer le partenariat mondial pour la croissance des biens

Politique de coopération au développement de l’Union Européenne

Le 22 novembre 2005, la déclaration "Consensus européen en matière de politique de développement" a été adoptée par le Conseil Affaires générales et des relations extérieures de l’UE. La déclaration prévoit l’augmentation de l’efficacité et l’amélioration de la qualité de la coopération au développement de l’UE; l’augmentation des ressources financières; l’augmentation de l’efficacité des aides accordées; le renforcement de la coordination des aides, du partage de la compétence et de la complémentarité; le renforcement de la coordination de la politique. Y sont dénommés les objectifs généraux de la coopération au développement: la réduction de la misère en réalisant les objectifs du développement du millénaire. Les valeurs générales sont le respect des droits de l’homme, la liberté, la démocratie, l’égalité, la suprématie de la loi, la solidarité et la justice. Ont également été rappelés les principes généraux, tels que le partenariat, le dialogue politique et le dévouement de la société civique.

L’objectif de la politique de coopération au développement de l’UE est de contribuer au développement économique et social des pays en développement et surtout des pays les plus pauvres; de manière logique et avec le temps, intégrer ces pays dans l’économie mondiale et lutter contre la pauvreté dans les pays en développement. En plus, l’UE contribue à la consolidation et au développement de la démocratie, de la suprématie de la loi et du respect des droits de l’homme. L’objectif de la politique de coopération au développement de l’UE est celui de la diminution de la misère dans le monde.

L’UE est le plus grand organisme de donation dans le monde; elle accorde plus de 50% de tous les aides au monde. La coopération au développement constitue une partie très importante des relations extérieures de l'Union Européenne . Il est à remarquer que c’est l’instrument principal pour le développement de l’influence de l’UE et pour la propagation de l’image positive de l’Europe dans les pays en développement.

Les principes essentiels de la politique de coopération au développement de l’UE sont exprimés dans le I paragraphe du IV chapitre (Coopération au développement) de la Vème partie de la nomenclature (Relations extérieures de l’Union) du Traité sur la Constitution de l’UE.

La politique de coopération au développement est réalisée par la Direction générale de la Commission Européenne pour le développement (DG Development), le bureau de la coopération au développement de l’Europe (Aidco), d'autres institutions de la Commission Européenne (ECHO, DG Relex, DG Trade), les légations de la Commission Européenne dans le monde, les Etats membres de l’Union Européenne, les organisations non gouvernementales.

Politique de coopération au développement de la Lituanie

Les objectifs de la politique de coopération au développement de la Lituanie sont suivants: contribuer à la réalisation des objectifs du développement du millénaire; au développement de la sécurité et de la stabilité dans l’espace des régions voisines; rendre plus dynamiques  les relations politiques, culturelles, économiques et sociales avec les états de la région; accroître le rôle de la Lituanie dans la formation et la réalisation de la politique des organisations internationales dans la région et renforcer, de cette façon, la sécurité nationale de la Lituanie.

Le 8 juin 2006, le gouvernement de la République de Lituanie a adopté la décision Nº561 "Pour l’adoption des règlements de la politique de coopération au développement de la République de Lituanie en 2006-2010", en prenant en compte les nouvelles tendances de la politique de coopération au développement sur la scène internationale et de l’UE, en aspirant à mettre en pratique, avec efficacité, cette politique en Lituanie et réaliser les engagements internationaux adoptés.

Dans cette décision sont prévus les  principes essentiels de la politique de coopération au développement de la Lituanie, les objectifs et les obligations, sont nommés les domaines prioritaires de soutien, les états partenaires, ainsi que le caractère des formes de coopération et celui du financement.

La Lituanie apporte son soutien, sur une base bilatérale, à la République de l’Arménie, la République de l’Azerbaïdjan, la République de Biélorussie, la République de Moldavie, la Géorgie, l’Ukraine, aux pays qui ont survécu les conflits, tels que la République Islamique de l’Afghanistan et la République de l’Iraq. Sur une base multilatérale et en prenant compte des priorités de l’Union Européenne, le soutien bilatéral et trilatéral, selon les possibilités, est apporté aux pays des autres régions, surtout aux états de l’Afrique.

La Lituanie apporte son soutien dans les domaines du renforcement de la démocratie, des droits de l’homme, de la bonne gestion et de la suprématie de la loi, du développement économique, des processus de l’eurointegration, du renforcement des capacités administratives. Tenant compte des besoins des pays partenaires et de ses possibilités, la Lituanie peut également apporter son soutien dans d’autres domaines.

Le département du ministère des Affaires étrangères pour la coopération au développement et le soutien de la démocratie est responsable de la réalisation et de la coordination de la politique de coopération au développement de la Lituanie.

Le 19 janvier 2007, par ordre du ministre des Affaires étrangères, a été créée la Commission des projets et des programmes de la coopération au développement et du soutien à la démocratie qui est composée de hauts fonctionnaires du MAE, responsables de la politique de coopération au développement et de la politique étrangère régionale. La Commission adopte les décisions sur les objectifs et les problèmes de la coopération avec les états étrangers et sur les programmes de la coopération au développement et les projets de financement. Les requêtes pour les projets sont présentées et les projets réalisés selon la description de l’ordre de réalisation des programmes de la coopération au développement et du soutien à la démocratie légalisée par l’ordre du ministre Nº V-42 du 24-04-2007.

Prenant en compte l’importance grandissante de la politique de coopération au développement dans le monde et voulant informer les citoyens de la Lituanie sur l’activité de l’état dans ce domaine, le ministère des Affaires étrangères accorde une grande attention à l’information et l’instruction de la société.

L’information sur les concours pour la réalisation des projets de la coopération au développement est publiée dans l’annexe "Informaciniai pranešimai" (annonces pour information) du journal officiel "Valstybės žinios" (JO de l’Etat) et sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères.

Pour plus d'information, veuillez visiter: http://www.orangeprojects.lt/

Recevoir la lettre d’information